Aide à l’Église en détresse

Site national : www.aed-france.org/

Coordonnées pour la Moselle :

Délégué régional : Benoît ZOBLER

 

Adresse du bureau régional :

Maison diocésaine 4 avenue Jean XXIII  METZ

Tel : 03 87 75 85 95

Couriel : metz@aed-france.org

Offrez un cadeau de paix

L'AED (Aide à l'Eglise en détresse) a mis en place un temps de prière en union avec les chrétiens persécutés, chaque 3e mercredi du mois, à 17h00 à la chapelle des Sœurs de Sainte-Chrétienne à  METZ (entrée rue Saint-Bernard) , suivie de la messe à 17h30.

Vous pouvez agir en priant, en donnant de l'argent ou du temps ...

Pour connaître tous les moyens d'aider les chrétiens en détresse partout dans le monde, allez sur le site national de l'AED.

 

Tous les rendez-vous programmés sur le grand Est : http://www.aed-france.org/actualite/dans-votre-region/agenda-de-metz-et-region/

Soutenez les enfants de Syrie !

Le 6 octobre 2016, à l’initiative de l’AED, les élèves de plus de 2 000 écoles se sont rassemblés dans plusieurs villes de Syrie pour alerter les responsables politiques et leur demander la paix pour leur pays.

Baptisée « Paix pour les enfants », cette mobilisation sans précédent résonne comme un cri d’alerte des enfants syriens auprès de la Communauté internationale. Ces lettres et dessins seront remis les 10 et 13 octobre 2016 à de hauts représentants de l’Union européenne à Bruxelles et de l’ONU à Genève, par des représentants des Églises catholique et orthodoxe.

Nuit des témoins 2016 à Nancy

Nuit des témoins 2014 à Strasbourg

Lundi 24 mars 2014, à 20h30, à l’église catholique St Pierre le Jeune de Strasbourg, a eu lieu la « Nuit des Témoins », organisée par l’Association catholique internationale Aide à l’Eglise en Détresse (AED), pour faire mémoire des prêtres, religieuses, laïcs en mission assassinés durant l’année 2013 et, plus largement pour prier pour les chrétiens victimes de discriminations et de persécutions dans le monde.

9 avril 2013 : Nuit des témoins

Le mardi 9 avril, à la cathédrale St Etienne de Metz, l'AED (Aide à l'Eglise en Détresse) nous a invité à prier pour tous les chrétiens qui sont persécutés au nom de leur foi.

 

Selon la commission des épiscopats de la communauté européenne (COMECE), 200 millions de chrétiens sont persécutés à travers le monde, 170.000 d'entre eux perdent la vie chaque année à cause de leur foi. 75 % des persécutions religieuses touchent des chrétiens. 

 

Vous trouverez ci dessous des informations sur cette soirée.

- le martyrologue : liste des personnes qui ont payé de leur vie pour leur foi, et dont on a fait mémoire durant la soirée. 

- quelques mots sur les trois personnes qui ont témoigné durant la veillée.

- des photos de la célébration et de la veillée de prière

 

MARTYROLOGE 2013 au 29 mars 2013 Version
Document Adobe Acrobat 602.7 KB
présentation des témoins.pdf
Document Adobe Acrobat 285.9 KB

Grâce à ses 17 pays donateurs dont la France, l’AED intervient dans 140 pays pour soutenir l’Eglise. Elle a pour mission de venir en aide concrètement aux chrétiens persécutés, menacés ou réfugiés.

Dans de nombreux pays aujourd’hui, la liberté religieuse est menacée. Des chrétiens continuent à être assassinés pour leur foi. Certains sont humiliés, traités injustement, exclus de la vie sociale et politique par des législations discriminatoires. D’autres sont menacés pour avoir pris la défense des petits et des pauvres. Tous ces chrétiens forment « l’Eglise en détresse ».
Avec eux, nous espérons envers et contre tout que la violence et la haine n’auront pas le dernier mot, mais bien plutôt la réconciliation et la paix, dons du Christ ressuscité.

 

Nous aidons directement ceux qui souffrent ou qui sont dans le besoin. Par exemple, ces quelque 19 000 séminaristes et novices soutenus par l’AED chaque année dans le monde ; ces 800 prêtres, religieux et religieuses qui, grâce à des bourses, deviendront à leur tour des formateurs ; ces communautés opprimées ou qui sortent de la persécution et qui manquent de tout ; ces milliers de prêtres qui reçoivent une aide de subsistance. Mais également, tous ces chantiers de construction (chapelles, séminaires, couvents…), sans oublier l’aide à la motorisation, à l’apostolat des médias, à la diffusion de livres religieux.